Musique à Kilkenny. Saint-Patrick TradFest festival et Home Rule Club.

Publié le par Raimbourg Frantz-Minh

Irlande 2017. 2.
Par Caroline Barray.
            La ville de Kilkenny mérite d'être connue pour son patrimoine médiéval et Renaissance et son histoire politique. En effet, Kilkenny accueillit la Confédération Irlandaise, le seul gouvernement autonome d'Irlande avec un parlement qui s'est maintenu de 1641 à 1649 avant la fondation de l'Etat Libre d'Irlande de 1922.
La Conquête par Cromwell acheva ce gouvernement en faisant d'immenses pertes humaines, des déportations ainsi que des confiscations des biens des irlandais catholiques.
The Hole in the wall, Hight street, Kilkenny, © Anne Britton, 2017.

The Hole in the wall, Hight street, Kilkenny, © Anne Britton, 2017.

            Le TradFest à Kilkenny est un festival intergénérationnel avec des entrées libres et payantes, où l'on peut déambuler dans les rues au moment de la traditionnelle parade de Saint-Patrick.
Cette année l'hommage était rendu à Jonathan Swift qui a vécu à Kilkenny. Ses ouvrages, comme Le Voyage de Gulliver sont des œuvres satiriques sur la domination britannique sur la nation irlandaise. Jonathan Swift  aimait se réfugier dans le pub légendaire The Hole in the wall, (le trou dans le mur), le plus vieux pub de la ville, où on sert la bière en bouteille. Le patron a planté le drapeau français au milieu de la salle depuis les attentats à Paris.
« If you ever go to Kilkenny, look out for the Hole in the wall, where you'll get blind drunk for a penny and tipsy for nothing at all ».
 

Le TradFest a donné son coup d'envoi à la cathédrale Saint-Canice avec Paul Brady qui a marqué la musique irlandaise depuis une quarantaine d'années, le non moins légendaire Declan Sinnott qui joue depuis trente ans avec Christy Moore, accompagné ici de Vickie Keating.

Paul Brady©TradFest, DR, 2017.

Paul Brady©TradFest, DR, 2017.

L'ancienne église Sainte-Marie qui vient d'être aménagée en musée du Moyen Age, the Medieval Mile Museum peut accueillir également des musiciens parce que la musique est omniprésente en Irlande et pas seulement dans les pubs.
Nous y avons vu le trio mythique The Voice Squad pour les chants en harmonie suivi de Pauline Scanlon l'admirable chanteuse qui renouvelle le répertoire irlandais, par des chansons inédites avec autant de talent pour le répertoire traditionnel.
 
Pauline Scalon au Medieval Mile Museum © Anne Britton, 2017.

Pauline Scalon au Medieval Mile Museum © Anne Britton, 2017.

Un excellent concert de Dermot Byrne (accordéon) Steve Cooney (guitare) et Brid Harper (fiddle), mais aussi du Usher's Island avec les célèbres  Andy Irvine, Donal Lunny, Michael Mac Goldrick et John Doyle précédés de Eleanor MC Evoy qui présenta les chansons de son dernier album, «   Naked...live ».
Usher's Island au Watergate theatre©TradFest, DR, 2017.

Usher's Island au Watergate theatre©TradFest, DR, 2017.

Et puis Beoga au Paris Texas, leur dernier album « Divide », Heidi Talbot, chanteuse folk connue par Cherish the ladies au Cleere's bar and theatre, de plus jeunes talents de la scène irlandaise Four Moon et Nuadán.

 

Le jour de la Saint-Patrick, une conversation musicale avec Barry Mc Cormack et John Hegarty, auteurs de chansons de Dublin, et en soirée un concert traditionnel venant de l'est du comté de Clare avec Mary Macnamara au concertina, sa fille Sorcha Costello qui connait un grand succès dans les compétitions, (Fleadh competitions) et le frère Andrew Macnamara aux accordéons au Home Rule Club, le club historique dont nous parlons en deuxième partie. Cet ensemble se caractérise par son propre style, de tonalité plutôt basse à tempo tranquille et équilibré, c'est une référence de la musique de Tulla, endroit réputé pour la musique dans le comté de Clare.
Musique à Kilkenny. Saint-Patrick TradFest festival et Home Rule Club.
Ce Tradfest festival au moment de la Saint-Patrick n'a que cinq ans. Il se déroule dans une ville touristique qui sait accueillir. C'est l'endroit maintenant incontournable pour écouter de la bonne musique à une heure et demie de Dublin à l'arrivée du printemps.
Le Kilkenny Tradfest a reçu le prix du meilleur petit festival de l'année par l'IMRO en 2017 à Dublin (Irish Music Rights Organization) devant une dizaine de festivals.
Eleanor McEvoy a déclaré lors de la cérémonie « Je voudrais féliciter Kilkenny Tradfest pour leur fantastique victoire ! C'est formidable de voir des festivals de cette taille reconnu pour leurs précieuses contributions au secteur de la musique en Irlande. Les festivals de musique en direct jouent un rôle essentiel pour maintenir la musique en vie et nous rappellent aussi notre héritage et nos racines musicales (...) ».
Eleanor McEvoy©TradFest, DR, 2017.

Eleanor McEvoy©TradFest, DR, 2017.

En déambulant dans la ville, on peut apprécier les bâtiments éclairés spécialement pour la fête et découvrir d’autres groupes et diverses sessions, une ambiance très festive avec Abbey Folk un groupe de Abbeyliexe, au Kytelers inn, un magnifique pub installé dans un cellier médiéval voûté du 13e siècle. Le joueur de violon est Niall Flemming, l’archetier qui vient de s’installer au Home Rule Club dont nous parlons un peu plus loin.
Abbey Folk devant le porche du château de Kilkenny©Eddie Kavanagh.

Abbey Folk devant le porche du château de Kilkenny©Eddie Kavanagh.

Le Tholsel, palais de justice construit en 1761©Caroline Barray.

Le Tholsel, palais de justice construit en 1761©Caroline Barray.

Les pubs de la ville, et la liste est longue, ont participé au TradFest, nous avons choisi de nous attarder sur  le club historique à découvrir à Kilkenny, le Home Rule Club.
Home Rule Club, 3 John's Quay, Kilkenny city, © Caroline Barray.

Home Rule Club, 3 John's Quay, Kilkenny city, © Caroline Barray.

En ouvrant les portes du Home Rule club, nous y avons trouvé une ambiance authentique dans ce bar associatif historique qui n’a plus aujourd’hui l’identité politique qu’il possédait par le passé.

En effet, ce club est le dernier en Irlande hérité du mouvement Home Government Association créé par Isaac Butt en 1870 qui devient en 1873 la Home Rule League, puis soutenu par Charles Stewart Parnell en 1875 à la Chambre des Communes britannique qui a été décrit comme « un roi non coupé d'Irlande » comme Daniel O’Connell trente ans auparavant.

Les idées du Home Rule étaient populaires avec une approche politique pacifique forte, le projet de loi avait été présenté à plusieurs à la chambre des communes jusqu'en 1912 comme tremplin pour l'indépendance.

Mais la radicalisation des irlandais a stoppé ces différentes tentatives politiques et le Home Rule disparait avec la Première Guerre mondiale. La rébellion de Pâques 1916 avait orienté l'opinion publique vers la lutte armée. La République d'Irlande proclamée le 24 avril 1916 puis à la Guerre d'indépendance a abouti à l'indépendance en 1922 de l'Etat libre d'Irlande (Eire) de 26 comtés sur 32, les comtés de l'Ulster (Irlande du Nord) restant sous la règle britannique.

Ainsi, le mouvement Home Rule n'avait plus de raison d'être mais les clubs ont continué de fonctionner dans les comtés jusqu'à leur disparition récente et le Kilkenny Home Rule Club est le dernier de toute l'Irlande. Il a été fondé en 1894 et les membres fondateurs étaient catholiques, des juges de paix, des conseillers municipaux et des riches marchants. En 1897, ils achetèrent l'ancien pensionnat de jeunes filles de Mrs Pack 3 John's Quay pour installer leur club.

Différents documents et archives sont accrochés dans le bar au rez-de chaussée où flambe un feu de cheminée, autour duquel sont organisées les sessions, dans la deuxième salle le billard existe toujours. Au premier étage, une salle accueille concerts et bals. Autrefois, il y avait une société d'art dramatique, une bibliothèque et des excursions étaient organisées pour les adhérents.

Le Home Rule Club, DR. The First Friday session.

Le Home Rule Club, DR. The First Friday session.

Aujourd'hui, diverses activités ont toujours lieu, le set dancing le jeudi, the First Friday Session, des bals et sessions ouverts à tous. Les locaux sont également utilisés par d'autres organisations et festivités.
The First Friday session, le piper John Tuody and Friends, 3 mars 2017© Caroline Barray

The First Friday session, le piper John Tuody and Friends, 3 mars 2017© Caroline Barray

Musique à Kilkenny. Saint-Patrick TradFest festival et Home Rule Club.
Nous avons eu la chance d'y voir Kevin Burke, le violoniste irlandais considéré comme l'un des meilleurs violoneurs irlandais vivants, reconnu par The Bothy Band, Patrick Street et le Celtic Fiddle Festival et ses collaborations avec Christy Moore, Andy Irvine et Paul Brady, Mícheál Ó Domhnaill, Jackie Daly, Ged Foley et Cal Scott.
En 2016, Kevin Burke a été nommé "Gradam Ceoil" (Musicien de l'année) dans les prix de la musique traditionnelle présentés par la chaîne de télévision irlandaise TG4.
Ce fut une visite exceptionnelle car Kevin Burke vit aux Etats Unis. Formidable conteur, il nous a interprété des morceaux illustrant ses rencontres de musiciens à travers différents pays dont la France. Un jeu délicat et merveilleux, nous étions comme envoûtés par « la crème de la crème » du fiddle comme aiment le dire les irlandais.
 
Enfin, d'autres personnages intéressants fréquentent les murs, ainsi un archetier Niall Flemming qui vient de s'installer au dernier étage du bâtiment. Niall s'intéresse à la lutherie depuis toujours, il suit les cours à Newark en Angleterre et sort diplômé en 2010 et travaille chers Stringers à Londres où il commence à travailler les archets puis il rejoint la Maison Bernard et Pierre Guillaume à Bruxelles.
Ensuite, il travaille chez l'archetier renommé Noël Burke, le frère de Kevin Burke, à Carlow. A Kilkenny, il se spécialise dans la fabrication des archets neufs de style français et dans la réparation et la restauration. Ainsi le travail de ce jeune archetier irlandais est l'héritier de l'école française et de Bernard Millant, l'archetier mondialement qui vient de disparaître le 5 avril dernier, qui a co-écrit l'ouvrage en plusieurs tomes « L'Archet » avec Jean-François Raffin, Bernard Gaudfroy et Loïc Le Canu.
Niall Flemming, archetier, Le Home Rule Club, 3 John's Quay, Kilkenny City. © C. Barray.

Niall Flemming, archetier, Le Home Rule Club, 3 John's Quay, Kilkenny City. © C. Barray.

Enfin, même si les femmes n'ont été admises qu'en 1989, mais vous serez admirablement accueillis au club par Patsy Costello, la généreuse secrétaire du Home Rule Club. L’equipe du Home Rule se bat pour conserver ce lieu et les nombreux adhérents ont vote cette semaine la continuité de l’activité malgré les difficultés économiques.
 
Vous l'aurez compris : venez à Kilkenny pour son histoire, ses festivités, son patrimoine et son âme irlandaise toujours bien présente.
 
 
Home Rule Club: homeruleclub@gmail.com
Niall Flemming, n.flemming-archetier@outlook.com
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article